Démarche artistique

A

 

 

 

rtiste multidisciplinaire, Angèle A. BOULAY a réalisé une première exposition solo en 1986, et ce, après des études collégiales et universitaires en arts visuels. Depuis 2012, elle fait un retour à la pratique artistique et elle continue son travail de recherche en création.

Son travail artistique est construit avec une intention d’exprimer un aspect de la réalité subjective; soit la relation à soi et à l’autre. Une façon d’être à soi mais aussi la nature de la relation à l’autre.  Elle s’intéresse plus particulièrement à ce à quoi nous ne prêtons guère attention et aussi, ce que nous ne voulons surtout pas voir, ni même porter attention dans nos relations interpersonnelles. Elle tire son inspiration de symboles, de scènes de la vie quotidienne, du souvenir d’émotions ressenties en contexte particulier et de problématiques qui révèlent les comportements humains, et ce, dans le but d’initier un questionnement sur notre présence au monde, sur la nature de nos relations interpersonnelles mais aussi à l’égard des conventions sociales et des normes sociales formelles ou informelles. Un questionnement sur le développement humain, la conscience singulière et l’intuition est au centre de son travail artistique. Elle utilise différentes techniques de représentation propres aux arts visuels et aux métiers d’art pour s’exprimer.

Pour la conception formelle de ses oeuvres, elle tire également son inspiration d’objets usuels du  quotidien, de matériaux bruts (bois, roches, coquillages, sable, papiers recyclés, crayons divers, dessins, etc.) ramassés au fil du temps qui lui servent de matière première pour réaliser un travail de composition bi-dimensionnel  ou tri-dimensionnel. Cette matière première peut être jumelée à des matériaux neufs (transformés-usinés) de façon à faire ressortir l’aspect symbolique de l’objet, de la matière, de la texture ou de la couleur. Que ce soit en peinture, en couture, en sculpture ou en dessin, elle utilise une variété de procédés dont le collage, l’assemblage, la juxtaposition, la superposition, l’incrustation, le tressage et le recyclage de différents matériaux. La broderie, le crochet et le pyrogravure sur bois peuvent également se retrouver dans la composition formelle d’une oeuvre. L’artiste étant originaire du village de l’Anse-à-Valleau situé en Gaspésie (Québec) son travail de recherche en arts visuels est influencé par les grands espaces, les bleus du ciel et du Golf St-Laurent, les matériaux que l’on retrouve sur la berge et la grève, les différents cycles de la nature, la vie aquatique et terrestre et l’histoire régionale de ses ancêtres. Soulignons que le contraste entre le mode de vie urbaine qu’elle vit depuis plusieurs années et ses origines rurales est pris en compte dans la composition formelle de son travail artistique.

Angèle A. BOULAY allie sa pratique artistique à une définition de l’artiste qui en est une, ouverte, déterminée par la conscience individuelle et internationale:

On entend par artiste toute personne qui crée ou participe par son interprétation à la création ou à la recréation d’oeuvres d’art, qui considère sa création artistique comme étant un élément essentiel de sa vie, qui, ainsi, contribue au développement de l’art et de la culture, qui est reconnue ou cherche à être reconnue en tant qu’artiste, qu’elle soit liée ou non par une relation de travail ou d’association quelconque.

(Recommandation relative à la condition de l’artiste-adoptée à Belgrade, le 27 octobre 1980-L’UNESCO).