L’entre-deux

 

L’entre-deux

 

Entre l’infiniment petit

Et, l’infiniment grand

Il y a l’infiniment perfectible

Qui surgit des idées

Du rires et de la joie

Aux débats et dans la controverse.

Va-t-on savoir pourquoi

Parfois, parfois tout s’arrête

Et fige le temps dans un moment

De grand égarement.

 

 Nous entrons en état de stupéfaction

D’une telle sortie hors du vivant

Orchestrée si soigneusement

Par un trou des plus profonds,

Au coeur de notre humanité.

 

Une telle puissance n’a cessé d’exister

Depuis la nuit des temps.

Aujourd’hui, elle resurgit

Avec toute une panoplie

De nouveaux outils.

Elle vient nous confirmer

Que rien ne sert d’exister,

Sans la recherche d’harmonie

Entre l’infiniment petit

Et l’infiniment grand.

 

 

 

Angèle A. BOULAY