Les détraqués

 

Les détraqués

 

Je vais bientôt avoir soixante ans et voilà que je découvre, qu’il y a

Parmi des gens de mon âge, un bon nombre de profonds détraqués; 

Des connaissances que j’ai côtoyées,

sans pourtant connaître l’ampleur de leurs violences 

La rudesse de leur mode de vie si bien caché et surtout,

la finalité de leur existence

 

 

Je m’suis souvent demandée comment tel et telle détraqués

ont-ils bien pu être ainsi promus

Foudroyé par l’évidence de leurs nombreux défauts,

tout le monde s’était mis d’accord et tu

Se taire est gagnant et achète la paix toutefois,

les détraqués le savent bien, et ça continue !

 

 

Saccages, mensonges, hypocrisies, subornations, tromperies,

corruptions et transgressions

Tout briser à une échelle humaine était visible mais invisible,

le grand plan de destruction 

 Mis au grand jour sur l’échiquier, ce plan rassembleur de détraqués,

ne survivra pas à la Liberté! 

 

 

 J’en ai entendu des discours, dans des banderoles

devenues des sanctuaires de détraqués

Il faut les avoir vu, tous et toutes, si fiers de briser

toutes les frontières de notre humanité

Leurs abus et l’ampleur de leur violence destructrice

sont devenus la norme d’inspiration

Pour faire partie de l’élite des détraqués, il a fallu accepter

et suivre leur code de conduite

Ne reste-t-il pas de ce dogme bien ficelé,

qu’une bien petite pièce pour respirer ?

Une pièce bien fermée dans laquelle, seuls les détraqués,

devront y rester avec leur pseudo-identité

 

 

Il faut savoir que les détraqués sont des âmes perdues,

sans limites et sans scrupules

Déterminés à se rendre jusqu’au bout de leur projet

tant rêvé, structuré et glorifié

Et, sans même l’avoir imaginé, c’est la lumière de la Vérité

qui surgira sous leurs pieds

Un moment qui marquera leur fin et,

ouvrira la porte de chacune de leur cellule.

 

 

Angèle A. BOULAY