Les marguerites au vent

J

 

acques Christopher Riffou (1763-1806)

    et Louise Bond (1781-1825)

 

Collage commémoratif réalisé en 2019 dans le cadre de mes recherches en généalogie gaspésienne et qui vient rendre hommage à mes ancêtres paternels (ma grand-mère Amanda Riffou) qui ont mis les pieds sur le territoire de la Gaspésie au 18e siècle, dans le coin de Percé, QC.

 

Les marguerites au vent             

Les marguerites au vent. Angèle A. BOULAY

24 pcs x 18 pcs. Acrylique, collage cartes postales anciennes /Gaspésie, vernis, toile. 2019

 

Mes deux ancêtres se sont mariés le 26 septembre 1798 à Pointe St-Pierre, près de Percé, QC. Jacques Christopher Riffou, un pêcheur gaspésien, est décédé par noyade à Barachois l’âge de 43 ans (4 enfants: Jean-Baptiste John, Marie-Barbe, Angélique-Louise, Jacques). Le nombre de décès par noyade rapporté, le 15 août 1806, dans le même secteur, suggère un catastrophe maritime.

Par la suite, Louise Bond s’est remariée avec Jean Dunn (1788-…) originaire de Carleton, le 24 octobre 1808 à Percé.  Elle est décédée en couche à l’âge de 44 ans (9 enfants: Hélène, Marie-Louise, Louise, Catherine, Marie-Virginie, Charles-Zépherin, Élisabeth, Jean, Henriette) toutefois son dernier enfant, Henriette, a survécu à ce drame.

Aujourd’hui, leurs ancêtres continuent de travailler au développement de la Gaspésie.