L’espace de liberté

 

L’espace de liberté

 

Les poètes parlent toujours à mots entr’ouverts

Pour ne pas alerter qui que ce soit

Leur paroles franches dosées à la demi

Parcours l’histoire en toute stupeur

Découragées d’un corps forgé par la tradition

 

Les autres essaient de deviner

Ce que les poèmes peuvent bien vouloir dire

Leur code bien ficelé s’exprime en souffrance

C’est sur le chemin de cette parole cachée

Qu’explose l’intense désir d’exister

 

À les lire les uns après les autres

On retrouve les mêmes éclats de vie

Du grand désespoir à l’étincelle de joie

Il s’agit de savoir lire entre toutes les lignes 

Faire semblant de s’adresser à qui que ce soit

Pour ne chuchoter qu’en présence d’un minuscule silence

Sur une ligne de faille qui nourrit toute existence.

 

 

Angèle A. BOULAY